Wicca_Québec

Complémentaire à la page Wicca_Québec sur Facebook afin d'échanger entre les païens de la ville de Québec et de ses environs, permettre l'échanges d'informations et faire plus ample connaissance.
 
AccueilGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES RUNES (( En général ))

Aller en bas 
AuteurMessage
pandorea

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 35
Localisation : Ste-Foy

MessageSujet: LES RUNES (( En général ))   Sam 21 Juil - 22:32

Le Futhark

L'alphabet runique était l'alphabet utilisé par les anciens peuples de langues germaniques (comme les Angles et Nordiques).
Le Futhark est le langage propre à l’alphabet des runes. C’est un terme formé à partir du nom des six premières lettres de cet alphabet.

On peut faire remonter l'origine des Runes à celle mêmes des premières écritures des Hommes. Rien ne permet de prouver que le Futhark aurait subi l'influence latine ou grecque, et la seule chose dont nous pouvons être certains est qu’il faut les dater d’une époque bien antérieure..
En effet, les premiers "Signes" symboliques furent creusés dans la roche même des cavernes, refuges des Hommes d'alors. Ces pictogrammes représentaient les forces de la nature, les scènes de chasse... En fait l'interaction entre les peuples et la Nature. Plus tard, ces mêmes "signes" furent gravés sur les armes, les objets, les bijoux, les talismans, etc...
Cet âge primal fut le début d'une période pré-runique découlant sur la représentation dans la pierre de glyphes sacrés. On date ces dernières du II millénaire avant JC (-1500ans) pour celles retrouvées dans les cavernes de Scandinavie. On appelle ces premiers signes nordiques les "Hällristningar" que l'on peut traduire par "Gravures sur roche".

Mais il est assez improbable que les peuples germaniques aient pu inventer un alphabet à partir de rien, quelques millénaires après la naissance des premiers alphabets. La théorie la plus usuelle est d'associer les Runes à un dérivé de l'alphabet Etrusque employé dans l'ancienne et désormais Italie du Nord par les tribus des Alpes et les bohémiens. Elles seraient donc une branche différente du Latin mais puisant à la même source. D'ailleurs la similitude de l'écriture runique et de l'écriture latine et romaine est flagrante, que ce soit dans sa symbolique, ses traits et sa manière de l'inscrire.
Un fait est certain, le Futhark fut une réalité pour les peuples de souches Germanique et Indo-Européenne. Enfin, plus qu'un langage, il symbolisait la vie d'alors ainsi que les forces élémentaires de la Nature… A ce titre les Runes le composant, tout en étant utilisées comme objets de communication et de représentation symbolique du langage, ont une dimension sacrée, philosophique et spirituelle.

Les racines indo-européennes du mot « rune », *run, signifient « mystère » ou « secret » et ceci est plus visible dans l'un des dérivés raunen signifiant « murmurer » ou « parler en secret ». Cela semble indiquer qu'au départ l'écriture runique a dû être l'apanage d'une élite. On peut aussi songer à la complexité de la poésie scaldique dont l'objet explicite était d'en réserver la compréhension à quelques initiés.

L'alphabet original des runes nordiques, le futhark à 24 lettres, représentait les 24 constellations visibles des anciens Scandinaves. Elle est souvent appelé la « ligne rune » et est organisé en trois groupes de 8 runes chacun, dénommés ätter (familles) .
L’Hoett de Frey représente la fertilité et les exigences de la vie, ainsi que l’homme et son monde.
Le second Hoett est celui de Hagel et y figure les forces de la nature, l’imprévisible destinée. Le troisième Hoett, celui du dieu Tyr, représente les forces divines…
Enfin, la dernière rune est la rune du destin : Wyrd.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Le futhark original nordique, aussi connu comme le futhark germanique (d'autres systèmes d'écriture apparentés aux runes existent : les runes hongroises et l'alphabet runiforme turc dit runes göktürk) comporte 24 lettres : Fehu, Uruz, Þurisaz, Ansuz, Reiðo, Kaunaz, Gäbon, Wunjo, Hagalaz, Nauþi, Isa, Jera, Eihwaz, Perþ, Algiz, Swila, Tiwaz, Berko, Ehwaz, Mannaz, Laguz, Inguz, Dagaz et Oþila (Notez que la transcription est parfois mauvaise ou inexacte, il m'est impossible de mettre certains caractères ici...)

Le losange représente la rune "odhinn" sans glyphe et donc sans prononciation. Elle est parfois appelée rune blanche car elle ne fait pas réellement partie du Futhark et ne sert qu'en magie divinatoire.

L’évolution et les variantes

Le futhark initial comprenant 24 runes plus la rune représentant « Odhinn » fut ultérieurement raccourci à 16 runes autour de l'an 800 et est généralement vu comme une adaptation servant à simplifier le travail de l'écrivain. La plupart des runes de Scandinavie sont ultérieures à 800 et utilisent les 16 lettres (f u þ a r k h n i a s t b m l o)

Il existe une variante norvégienne/suédoise, aussi appelée rune brindille-courte. La variante danoise est très similaire. On peut lire un exemple de runes danoises dans l'inscription de la Grosse pierre de Jelling.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Sur l’image, la première ligne est la variante danoise au brindilles normales.
La seconde est la variante suédoise-norvégienne aux brindilles courtes.

La grosse pierre de Jelling :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Une variante inclut des runes représentant l'alphabet latin complet, c’est le futhark médiéval :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’utilisation des runes :

Les runes étaient ordinairement utilisées pour des inscriptions dans le bois, le métal, le cuir ou la pierre. Elles consistaient principalement en des marques verticales et diagonales, avec moins de marques horizontales ou courbées (certaines versions de runes n'en ont aucune). Le dessin des runes aidait à leur sculpture dans le bois.
Les runes primitives jusqu'aux environs de l'an 650 semblent toutes utiliser le même futhark de 24 runes. La plupart de ces inscriptions sont très courtes et incompréhensibles, et dans presque tous les cas il est difficile de les traduire et d'être certain de leur langue précise.
La plupart des runes préservées sont en pierre, cependant quelques fragments existent en bois, écorce et os, et quelques-unes sur du parchemin, le plus fameux étant le Codex Runicus.
Bien que les runes aient été utilisées pour des travaux d'écriture comme la Bible, elles l'étaient plus habituellement pour des inscriptions courtes plutôt que pour un texte complet.

La science runique a pu continuer à se perpétuer grâce aux poèmes et sagas nordiques qui ont pu nous parvenir à travers les siècles mais aussi grâce à l'enseignement oral de certains chamans nord-amérindiens. En effet, cinq siècles avant Christophe Colomb, les Vikings découvraient l'Amérique du Nord ! Ainsi, un certain Leifr Erikson découvrit le Vinland, une région de l'actuelle Amérique du Nord, entre 992 et 1000 de notre ère.
Les runes semblent être tombées en désuétude autour de l'an mil sauf en Scandinavie où elles continuèrent à être utilisées pendant quelques siècles.
Quelques régions plus isolées de Scandinavie continuèrent à utiliser les runes jusqu'à l'époque moderne.
Il y eut quelques renaissances au cours des siècles. La vague actuelle d'enthousiasme semble partiellement inspirée par J.R.R. Tolkien et partiellement par le mysticisme New Age. Les runes ont une valeur importante pour les adeptes de la religion Ásatrú.

L’aspect religieux et divin

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Certains écrits en attribuent la paternité à ODIN (encore appelé Wotan ou Wodan) , l'un des dieux nordiques les plus célèbres. Il est le Dieu de la Guerre et des Batailles, mais également de l'inspiration, de la sagesse et de la mort .

Suspendu dans le monde-arbre, Yggdrasil, pour neuf jours, Odin les aurait ramené d’un autre monde, d’une autre dimension, pour en faire l’offrande à l’humanité. Il dut pour cela faire le sacrifice de son oeil. Par la suite, d'autres dieux nordiques auraient été associés aux significations de runes particulières. THOR, par exemple, le fils d’Odin, est associé au tonnerre, à la fertilité et à la loi.

D'après Tacite, les anciens peuples germaniques avaient l'habitude de creuser des marques sur des feuilles de bois de fruit et les sélectionner comme lots pour la divination.

Au delà du langage et de l'alphabet, les runes symbolisent le lien qui existe entre les neuf niveaux de l'Arbre de Vie, le frêne sacré Yggdrasil.
Elles sont chargées de mystère, de magie et de sacré et apportent à celui qui sait les interpréter et les sonder une ouverture sur l'autre monde.
Elles permettaient aux peuples de Gaule et d'Europe du Nord de communiquer avec les dieux et d'essayer de contrôler les phénomènes naturels comme les tempêtes et la foudre. Utilisées comme outil de divination, on consultait les runes pour essayer de déchiffrer les messages envoyés par les dieux. On interrogeait aussi les runes pour essayer de comprendre le mystère de la vie et de la mort.
Cette croyance sans faille dans le pouvoir des runes était pour ces peuples la preuve de leur soumission aux dieux et la garantie en retour, après leur mort, d'être accepté et de connaître un bonheur éternel au royaume des dieux.

Chaque rune est associée à un dieu, et par là possède une signification magique particulière.
Pour revenir sur l’étymologie indo-européenne du mot « rune », elle dégage deux sens majeurs qui sont "secret" et "chuchotement",
Ceci n'a rien d'étonnant puisque les chamans, parfois appelés Maîtres des Runes, basaient l'apprentissage de leur art sur le transfert verbal, de la même façon que le faisaient les Druides.

Cela nous amène à faire des rapporchements troublants entre les Oghams et les runes.
Selon les Druides, écrire c'est figer le mouvement, principe essentiel de toute évolution, y compris humaine. Pour les Celtes, dont les Druides étaient les représentants de la classe sacerdotale, on ne pouvait transgresser cet interdit car la vie et son principe qui l'anime sont par définition une Loi de mouvement et d'évolution.
Ceci explique que très peu de textes celtes nous sont parvenus. Et, pourtant, selon Aristote : "La philosophie a commencé chez les Celtes et la Gaule a été l'institutrice de la Grèce."
Pythagore, né au VIè siècle avant Jésus-Christ à Samos, les considérait comme étant les plus savants des hommes, ce qui nous donne une idée de l'état avancé de la culture celte à cette époque.

Ce qui rapproche avant tout l’écriture Runique de l’écriture Oghamique est le fondement de leur enseignement, basé sur la transmission du savoir et de la connaissance par la parole.
Les Oghams forment un système d'écriture, de symboles « analogues » aux runes (même si graphiquement ils sont très différents, ainsi que par leur sens).

Image d'écriture oghamique:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans la tradition celte, c'est le dieu Ogma qui est à l'origine des Oghams, Il est similaire à Odin, même si c'est Lugh chez les celtes qui porte la lance. Ogma est le seigneur de la parole, du « logos » ainsi que de la guerre (même s’il n’est pas le seul). Il n'est pas sensé s'être sacrifié comme Odin pour les obtenir, mais on retrouve beaucoup de similitudes ...
Les oghams sont utilisés pour la divination tout comme les runes. Ils sont rattachés à une symbolique des arbres, chaque Ogham se voit attribuer un arbre et porte ainsi ses vertus ésotériques.

Symboliques oghamiques avec les arbres:

Beth - B - Bouleau
Luis - L - Sorbier
Nion - N - Frêne
Fearn - F - Aulne
Saille - S - Saule
Uath - H - Aubépine
Duir - D - Chêne
Tinne - T - Houx
Coll - C - Noisetier
Muin - M - Genévrier
Gort - G - Lierre
Pethboc - P - Tilleul
Ruis - R - Sureau
Q - Pommier
Ailm - A - Sapin
Onn - O - Genêt
Ur - U - Bruyère
Eadda - E - Peuplier
Idho - I - If
OI - Charme
UI - Chèvrefeuille
EA - Ronce
AE - Hêtre
IO - Sorbier



Pour finir : une page manuscrite en écriture oghamique :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[img][/img][img][/img]


Dans les prochains post je vous expliquerai les significations de chacunes des runes et de leur interprétations individuelles et utilisations magiques au quotidien.

PANDOREA flower
Revenir en haut Aller en bas
Nedili
Admin
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 41
Localisation : Charlesbourg, Québec

MessageSujet: Re: LES RUNES (( En général ))   Sam 29 Sep - 9:54

Vraiment une recherche remarquable!!!!!! Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://wiccaquebec.forum-canada.com
 
LES RUNES (( En général ))
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suite de runes à traduire
» Les runes
» les runes
» Des Runes et de leur rôle
» Les Runes, ces petites pierres magiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wicca_Québec :: Divination :: Runes-
Sauter vers: