Wicca_Québec

Complémentaire à la page Wicca_Québec sur Facebook afin d'échanger entre les païens de la ville de Québec et de ses environs, permettre l'échanges d'informations et faire plus ample connaissance.
 
AccueilGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Beltane par Lucy Cavendish

Aller en bas 
AuteurMessage
Nedili
Admin
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 41
Localisation : Charlesbourg, Québec

MessageSujet: Beltane par Lucy Cavendish   Lun 13 Mai - 16:11

Beltane est la fête du feu célébrant la fertilité, la
sensualité et elle est source d’équilibre entre les énergies mâles et
femelles de notre belle planète. Elle fête aussi les unions passionnées
et les engagements entre âmes soeurs. Elle a lieu les 30 avril et le 1er
mai dans l’hémisphère nord, et le 31 octobre et 1er novembre au sud.

C’est
à Samhain et Beltane que le voile entre les univers est plus mince.
C’est deux fêtes unissent les mondes de l’esprit et de la magie avec
celui des hommes et des femmes. Mais, alors que l’atmosphère et les
influences de Samhain concernent le monde des ténèbres et la pénétration
dans la terre, Beltane traite de la nouvelle vie qui en éclot.

C’est
une fête de fertilité, aux sens propre et figuré. C’est donc le moment
parfait pour concevoir de nouvelles idées et de nouveaux projets. Le
vieux mot irlandais Bealtaine signifie «feu brillant» et, dans les temps
anciens, on célébrait cette fête avec les feux de Beltane qui, on le
croyait, donnait vie au soleil du printemps. En tant que l’une des
célébrations agricoles, ses rituels étaient accomplis pour assurer la
fertilité de la terre. On faisait marcher le bétail à travers les feux
pour les purifier et les couples sautaient par-dessus les flammes et
traversaient la fumée pour la chance. La Déesse s’allongeait avec les
Dieu pour apporter la vie, et la nuit, les gens faisaient l’amour dans
les champs pour recréer symboliquement ce mariage sacré, ce contrat avec
la terre.
Il y a très longtemps, dans la tradition celte, ceux qui
s’unissaient à Beltane étaient en fait mariés aux yeux du Dieu et de la
Déesse – on appelait cela un mariage vert. Par contre, après un an et un
jour, il était permis de mettre un terme à l’union, si c’était le choix
de l’un des partenaires, à condition qu’ils n’aient pas eu d’enfants.
Cette tradition survit dans les ententes martiales des Wiccans - l’union
est renouvelée après un an et un jour – et dans les cérémonies de
mariage chrétien¸ qui ont souvent lieu au printemps, au plus fort de la
saison de la fertilité.

La joie de cette fête printanière était
aussi symbolisée par les fleurs. Le gens allaient « chercher Mai» : ils
se rendaient en forêt à l’aube pour cueillir des fleurs afin de décorer
leur maison, trouver un mât à enrubanner pour danser autour et baigner
leur visage avec la rosée du matin.

Une femme choisie pour
représenter la Déesse dans ce mariage mystique. Dans l’hémisphère nord,
elle était connue sous le nom de la Reine de mai, mais, dans
l’hémisphère sud, où Beltane tombe un 1er novembre, elle s’appelait la
mariée de Beltane. Célébrez l’approche de la Déesse en tressant des
fleurs fraîches dans cheveux – ses préférées sont le jasmin, le gardénia
et la rose. Et, pour la beauté, on dit que, si vous trouvez ce matin-là
de la rosée sous un lierre ou un chêne – bien que cela pourrait aussi
être sur l’herbe -, vous devez vous en servir pour laver votre visage et
vos yeux afin de resplendir toute l’année.

À Beltane, il n’est
pas question que de passion, d’amour et de la volonté de la Déesse.
Beltane et ses rites se jouent depuis des millénaires, dans les
célébrations celtes et les fêtes romaines de la fertilité, en passant
par les variantes païennes célébrées encore de nos jours. Malgré toutes
les tentatives pour bannir cette célébration – elle a presque disparu au
cours des Ve et VIe siècles quand l’Église a pris le contrôle des îles
Britanniques, puis l’a interdite avec force, et, ensuite, entre les XIVe
et XVIIIe siècles pendant la période des bûchers, où l’on a déformé la
fête pour tenter d’éradiquer les anciennes coutumes sacrées – les feux
purificateurs de Beltane ne se sont jamais tout à fait éteints. Beltane
est enracinée dans la conscience de notre culture.

Ses apparences
sont multiples. La fièvre du printemps, les vacances d’été, les fêtes
qui durent toute la nuit, les feux sur la plage, les fleurs dans les
cheveux, le jasmin dans les jardins, les amants se donnant au plaisir
dans les profondeurs de la forêt, les mariages. Tout cela et bien plus,
forme Beltane.

Suivre l’évolution d’un rituel


  • La culture celte : Le 1er mai, Beltane, la fête de la fin du printemps, marquait le déplacement du
bétail et des villageois vers les pâturages d’été. On allumait des feux.

  • La Rome antique : Également au début de mai, les Romains célébraient la fête de Flora en
l’honneur de Flora, la déesse des fleurs.

  • L’Empire romain : Plus tard, la fête de Flora a été fusionnée aux traditions celtiques de Beltane.
Les chrétiens : Vers les IVe et Ve siècles, les feux et le mât de Beltane ont été bannis et le Jour de
mai est devenu une célébration de la vierge.

  • Le Jour de mai catholique : Marie portant des gerbes.
  • La
    fête des mères : Tenue en mai chez les cultures occidentales des deux
    hémisphères, c’est unefête directement née du Jour de mai païen.

L’autel de Beltane
Votre autel devrait être couvert de tissu vert – de la soie, si possible, car c’est une fibre naturelle et
luxueuse. Décorez votre autel avec des bougies vertes et blanches, en multiples de trois pour représenter le
Dieu, la Déesse et l’enfant qu’elle portera.

Si vous pouvez, déménagez votre autel à l’extérieur, utilisez des fleurs et des branches provenant d’arbres à
fleurs. Portez des teintes de vert, de rouge cerise ou de baies, pour symboliser les baies et les fruits de la
terre.

Déposer une couronne de fleurs sur vos cheveux – la couronne de Beltane – et aromatisez votre vin ou
votre jus avec des herbes d’aspérule odorante – faites-les tremper dans votre breuvage pendant environ
quinze minutes. Vous pouvez boire cette potion avec votre amant si vous le désirez afin d’accroître
l’extrase à venir pendant Beltane.

Ornez votre autel et remplissez votre chaudron de brindilles des arbres sacrés suivants : chêne, frêne,
érable, orme et aubépine. Cela sera difficile si vous vivez à l’hémisphère sud, utilisez alors des plantes
indigènes si vous le souhaitez – de la gomme, de l’hystrix étalé et de l’écorce de mimosa pour créer vos
propres plantes sacrées. Pour plus de renseignements, consultez n’importe quel livre de Ian White sur les
buissons à fleurs, ou servez-vous de votre imagination.

Voici quelques-unes des plantes parfaites pour votre autel de Beltane : épiaire, jonquille, cornouille,
marjolaine, chardon, genêt et rose.

Le mât de mai traditionnel
Vous souvenez-vous d’avoir dansé autour du mât de mai alors que vous étiez enfant, en observant les
rubans se faufiler entre vous et vos camarades pendant que vous vous glissiez les uns entre les autres?
Avez-vous une seule fois pensé que vous pratiquiez un rite païen?
Dans l’Antiquité, le mât de mai était un grand poteau de bois de bouleau ou d’aubépine, ou un arbre,
décoré de fleurs, de verdures et de rubans. Il était installé sur le terrain communal du village et symbolisait
le printemps et la fertilité; c’était l’esprit de la forêt pénétrant au coeur de la communauté. Pour plusieurs,
l’Arbre d’enroulement représentait notre profond respect et notre vénération pour les arbres – nous
rendions grâce pour la vie qu’ils insufflaient en nous. À un autre niveau, l’arbre, ou le mât de mai, incarne
Dieu, et les rubans évoquent la Déesse. L’enroulement des rubans autour de l’arbre illustre leur rencontre,
leur union et l’équilibre retrouvé à cette période sacrée de l’année. Non seulement cette activité se veutelle
joyeuse
et charmante, remplie d’amour et de rires, mais, en plus, elle
rééquilibre énergétiquement les forces masculines et féminines, dans la
terre, au plan éthérique et à l’intérieur de ceux qui participent à la
danse divine.
Les anciens Saxons avaient un pilier de frêne, le
Irminsul, qui, disait-on, faisait le lien entre la Terre et le Ciel,
rappelant en cela la légende nordique selon laquelle Odin se serait
suspendu à l’Arbre de la vie la tête en bas afin d’acquérir des
connaissances. En Suède, et dans d’autres pays scandinaves, le mât de
mai représente l’union entre le mâle et la femelle.

Le mât de
mai, qui a pris racine dans les fêtes de Flora de la Rome antique, a été
un emblème de Beltane plutôt controversé. Il a été banni et ravivé
plusieurs fois au sein des cultures européennes. En France, il a changé
de nom et l’Arbre de mai est devenu l’Arbre de la liberté et le symbole
de la Révolution française.
Pour plusieurs, ce beau rite ne fait que
servir à adorer les arbres, rien de plus. Moi, je choisis de considérer
le mât de mai comme le grand symbole de l’Arbre de la vie. Dont toute
forme de vie peut émaner. De plus, un mât de mai est incomplet sans ses
rubans enroulés, et donc, si vous le percevez comme une représentation
du dieu priapique, vous pourriez traiter la question de cette perception
de déséquilibre en voyant les rubans comme les liens de sang entres les
femmes. Certains d’entre vous voudront peut-être même utiliser des
rubans blancs, rouges et noirs pour représenter la jeune fille, la mère
et l’aînée.
Si vous voulez fêter Beltane avec un mât de mai, vous
n’êtes aucunement obligé d’abattre un arbre. Non seulement certaines
personnes trouvent cela très peu pratique, mais elles souhaitent de plus
célébrer avec un arbre vivant. D’autres utilisent un mâle à titre de
mât, tenant un cercle sur lequel elles ont noué un y enroulant les
rubans, jusqu’à ce qu’il en soit entièrement recouvert. Si vous
choisissez d’abattre un petit arbre – la tradition exige un bouleau -,
vous pouvez brûler ce bois plus tard dans l’année pour certains rites de
fêtes.


Les Correspondances:

Les nom de Beltane

Beltaine, Le Jour de mai, La fête celte des fleurs, Cetsamhain (l’opposé de Samhain)

Les divinités de Beltane
Bel,
Le dieu cornu / Cernunnos, Flora, l’homme vert, Minerva, Sheela na Gig,
Rhiannon, Blodeuwedd, Aphrodite, Freya, La fée Morgane.

Les animaux sacrés de Beltane
L’abeille mellifique, l’agneau, le cerf, le veau

Les pierres magiques
La
citrine, le quartz transparent, l’oeil du tigre doré, l’ambre, la
topaze, la pierre du soleil, la malachite, la calcite orange

Les plantes de Beltane
Toutes
les noix et les graines, tout ce qui pousse (symbolisant la fertilité),
le miel, la fraise, le raisin, la jonquille, la rose

Les brindilles de chacun des arbres ci-dessous qui ont été brûlés :
Le
chêne, le frêne, l’aubépine ponctuée, l’arbre à grives, le pommier, le
bouleau, l’aulne, l’érable, l’orme, l’ajonc marin, l’arbre à la glu.

Les herbes enchantées
La cannelle, l’épiaire, la cornouille, la marjolaine, le chardon, la vanille,
Revenir en haut Aller en bas
http://wiccaquebec.forum-canada.com
Nedili
Admin
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 41
Localisation : Charlesbourg, Québec

MessageSujet: Commentaire   Lun 13 Mai - 16:12

Résumé fait par Nalie
Revenir en haut Aller en bas
http://wiccaquebec.forum-canada.com
 
Beltane par Lucy Cavendish
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les supports de Lucy Cavendish
» Nouveau : L'Oracle des Dragons Protecteurs - Lucy Cavendish
» Oracle des fées de Lucy Cavendish
» Quand vous avez un nouveau jeu entre les mains
» [Fiche jeu] Oracle of shadows and light de Lucy Cavendish et Jasmine Basket-Griffith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wicca_Québec :: Général sur la Wicca :: Les sabbats :: Beltane-
Sauter vers: